Les Échos du Désert

Vers Tyr

Compte-rendu de la séance du 20 décembre

Le Gris, perché sur un promontoire sous le soleil brulant d’Athas, un fusain & un parchemin à la main, dessinait avec précision les détails de la spire qui servait à capturer l’humidité des nuages et qui donnait vie à l’oasis. À ses côtés, Mite ajoutait aux dessins les éléments arcanes afin d’assurer le bon fonctionnement du mécanisme lorsqu’il allait être reproduit à Tyr.

Dans un geste inhabituel pour lui, le Gris questionna Mite sur le cristal qu’il venait de récupérer dans la caverne. Mite ne pouvait identifier l’objet clairement (ou même déterminer s’il était magique ou non), mais mentionna que le cristal lui rappelait l’arche endommagée que le groupe avait découvert au milieu du désert alors qu’ils étaient poursuivis par la caravane de guerre de la maison Stel.

À leurs pieds, Zerima, Balkan & Kha’ssi s’afféraient à remplir d’eau les imposantes citernes de la caravane. Les puissants bras de Zerima haussaient des chaudières d’eau de la caverne vers un ingénieux système de gouttières qui amenait l’eau vers la caravane placée en contrebas. Comme le travail allait devoir perdurer durant une partie de la journée suivante, le groupe établit un campement dans les herbes hautes de l’oasis & à l’intérieur de la caverne, à l’abri des regards.

Depuis l’arrivée des compagnons à l’oasis, un oiseau flottait paresseusement, garde silencieux dont les services avaient été réquisitionnés par Kha’ssi par l’entremise d’un sortilège de communion avec la nature.

Le matin suivant, alors que le transfert de l’eau vers la caravane se poursuivait, l’oiseau émit un cri d’avertissement. Il avait observé un groupe d’humanoïdes qui s’approchaient de l’oasis. Rapidement, les compagnons se déplacèrent en demi-cercle autour des nouveaux arrivants pour faire face à la menace. Silencieux et invisibles, le Gris & Mite progressaient dans l’herbe haute vers ce qui apparaissait être des Thri-Kreen, des chasseurs redoutables à six membres ressemblant à des mantes religieuses opérant en nid, alors que Balkan s’apprêtait à adresser les Thri-Kreen, les paumes ouvertes en signe d’apaisement.

Les Thri-Kreen, s’avéra-t-il, s’allièrent aux compagnons. Leur revendication du territoire où se trouvait l’oasis reconnue, les Thri-Kreen scellèrent l’alliance naissante par un copieux repas & en aidant les compagnons à transporter les sceaux d’eau vers la caravane. Durant la soirée, le Gris démontra quelques techniques de combat au meilleur éclaireur Thri-Kreen alors que les compagnons discutaient avec les autres membres du nid, dont un druide, à qui Kha’ssi expliqua comment contrôler la source lumineuse qui permettait de lire les sortilèges peints sur les murs de la caverne.

Durant la soirée, le Gris montra le cristal à ses compagnons et mentionna son inconfort de remettre un objet si puissant à l’Alliance Voilée sans pouvoir l’identifier. Kha’ssi hocha la tête, elle qui, comme le Gris, connaissait la nature véritable de l’objet, ou du moins, celle qui leur avait été communiquée par l’Alliance Voilée. Utilisant l’oiseau qui gardait jusqu’à maintenant l’oasis, Kha’ssi attacha un message à sa patte et lui murmura des instructions suivies d’un nouveau sortilège faisant appel à la magie inhérente d’Athas. L’oiseau devait se rendre à Tyr pour joindre l’Alliance Voilée et demander les services d’un contact neutre permettant d’identifier l’objet et ses caractéristiques magiques.

Après avoir complété le transfert de l’eau vers la caravane, les compagnons prirent la direction de Tyr. Véritable cible au milieu du désert, la route paisible de la caravane gorgée d’eau fut rapidement interrompue par une attaque d’un Sand Kraken, une créature tentaculaire qui parcourait inlassablement le sable du désert d’Athas à la recherche de proies. Maintenant aguerris, les compagnons mirent à bas le Sand Kraken – non sans peine.

Comments

Antoineql JSL

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.