Belian

Description:
Bio:

Moi, Belian, templier du roi sorcier de Tyr, vais vous raconter mon histoire…

Je suis née et ait vécu une partie de ma jeunesse dans le minuscule village de Respigna, c’est un petit village tranquille où y vivait pratiquement que des ermites, pratiquement tous demi elfe à quelque exception près, se village si situait au milieu de la lisière forestière. La nature a repris la place des huttes faite de peau, d’os et du très peu de bois couper car il était nécessaire pour rester cacher des halfings. Il ne reste désormais que quelques ruines, vestige d’un temps révolu. Je suis un survivant parmi une poignée d’ermite qui a réussi à se sauver de l’assaut orchestré par ceux qui porte le symbole de l’éclair rouge. Ce village n’existe plus sur les cartes récentes car plus personne ne veut y retourner pour y vivre car le pouvoir de l’éclair rouge s’étend de jour en jour dans cette région, disséminant tout les villages même les mieux cacher dans ce seul bout de forêt. Personne ne sait s’ils sont pour leur propre compte ou pour celui d’un roi sorcier qui veut étendre sont territoire. À l’époque, ce village était comme un refuge en même temps pour tous ceux qui étaient considérer comme étant hors de l’ordinaire comme les demi-elfes.

Après plusieurs jours de marche dans la forêt et ne pouvant compter que sur mes talents de pisteur, de chasseur, en plus des quelques tours appris par le shaman du village qui a bien voulu me montrer son savoir, j’ai été en mesure de rejoindre la grande ville somptueuse de Tyr. Cette ville est l’une des plus prospère et elle possède pratiquement que des bâtiments en pierres, on y retrouve beaucoup de choses, si vous êtes capable de payer, vous risquer fort de trouver ce que vous chercher. Au sommet se dresse un immense château aux nombreuses dorures. La ville est entourer d’un palissade de pierre de plus de 10 pieds de hauts et cette ville est gouverner par le roi sorcier le plus juste et le plus prévisible qui soit et il en va donc de même pour les forces de sécurité qui protège la ville.

Cette ville compte pratiquement toute les races mais dans des proportions bien différente et croit a la prophétie retrouver sur une tablette en plein milieu des plaines de la perdition qui se trouve au bout des dunes de sables sans fin et qui annonce l’arriver d’un groupe d’aventurier qui vont renverser le chaos régnant sur ces terres et causer la chute d’un celui qui se fait appeler Lord Varkan. Personne ne connait se nom, il s’agit peut-être de quelqu’un qui tire les ficelle de l’arrière boutique de plusieurs personnes très influente ou d’un chef suprême qui essai d’infiltrer toute les grande cité avant de frapper un grand, nul ne le sait. Depuis la découverte de cette tablette, de nombreux groupe se sont former et tous sont monté à l’assaut de différente ville et villages suite a différente rumeur sur la provenance de cette personne mais à chaque fois c’était la même histoire et tout le monde disparaissait mystérieusement ou se retrouvait mort en plein milieu de la rue.

Les pleines de la perdition est un endroit dévaster et stériles où toute personne osant y pénétrer commence à perdre la tête petit a petit dans des cauchemars propre à chaque personne et finissent par en mourir. Seul quelque personne d’une infini volonté peuvent y pénétrer sans risque mais ces personnes préfère laisser les choses comme cette tablette là ou elle est de crainte de déclencher quelque chose d’encore pire car quelque chose ou quelqu’un crée se phénomène mais personne ne sait de quoi il s’agit.

J’ai choisie d’aller trouver refuge dans cette ville car les rumeurs disaient que ce roi sorcier était un des moins pires sur cette terre et grâce à mon savoir précédemment acquis et mon habilité à survivre dans toutes les situations il m’a accueillie à bras ouvert. Du moins je pensais au début que c’était pour mes talents qu’il m’avait accueillie mais avec le temps, je me suis demander si je n’étais pas naïf et qu’en fait il voulait tout simplement s’assurer que je ne leur cause pas de problème étant donner que je pratiquais une certaine forme de magie. Étant donner ma générosité naturelle et mon altruiste, j’ai eu rapidement accès a son savoir et il a fait de moi un haut juge car il a vu qu’un avait une qualité en commun s’est à dire l’honnêteté. Je me déplace souvent vers les petits villages qui sont sous son contrôle. Il sait pertinemment que je ne lui ferai pas défaut et que je suis quelqu’un sur qui on peut compter en tout temps, ce qui est miraculeux en quelque sorte car très peu de monde de ma race finissent par être accepter à ce point ou le sont mais jamais suffisamment pour être reconnu jusqu’aux plus hautes sphères de la hiérarchie. Ce ne fut malgré tout pas très aisé de combiner le savoir arcane réserver au templier à celui du shaman mais j’ai réussi à combiner les deux puissances et à les utiliser de façon harmonieuse voir même symbiotique. La majorité des demi-elfes sont tolérer dans cette ville mais ce n’est pas le cas de toutes les villes de ce monde. Cependant, à ma grande surprise, mon nom commence à transcender les frontières, plusieurs personnes hauts placer présente dans des villes de taille plus modeste et dans plusieurs village dont je n’y avais jamais mis les pieds auparavant connaissent mon nom probablement parce que due à ma race qui est généralement pas très bien vue alors un demi elfe sur qui on peut compter dans des circonstances difficile cela doit être plutôt rare. Je me sens beaucoup mieux sur la route qu’en ville même si je me suis fait de nombreux alliés à tous les niveaux dans la ville car le monde recherche mon savoir, mes conseils et surtout les nouvelles de ce qui se passe un peu partout sur cette terre. Tout ce savoir je l’ai reçu de mes nombreuses promenades faite en temps que juge et message du roi sorcier. À chaque fois que je reviens d’un de mes voyage, je suis tout le temps invité que se soit par ceux au château ou par des marchants (en quête de nouvelle alliance) et tavernier (pour y divertir les clients et où je peux y loger et manger gratuitement en échange), tous veulent avoir des nouvelles de l’extérieur ce qui m’a donner un avantage considérable sur les autres de ma race. Je ne suis certes pas le bienvenue partout où je vais mais le symbole du roi sorcier que je porte fièrement et mis en évidence me permet de gagner un peu de respect et aussi de méfiance car ce n’est pas tout ceux qui sont proche des grands rois de ce monde qui sont juste mais après quelque discussion tous ont très hâte de ravoir des nouvelles et savent que je suis juste et honnête. J’ai également mon petit secret pour me faire des amis un peu partout, j’accepte de livrer les messages gratuitement des villages que je visite vers la grande ville. Je suis donc toujours bien accueillie à mon deuxième passage et on m’offre souvent le gite et le couvert chez ces personnes même si j’ai déjà tout cela dans les différentes maisons des dirigeants affilié au roi de Tyr. Il n’y a rien de mieux qu’une bonne cuisine familiale car je suis un gourmet dans l’âme mais je sais également me contenter de peu. Autant que possible j’essais d’avoir toujours en ma possession quelque herbe pour agrémenter mon repas mais celle-ci sont difficile a toruver. Peu de personnes osent faire ce que je fais par crainte de tomber sur une des voleurs de toute sorte et c’est pour cette raison que depuis quelque année, les échanges de courrier entre ville et village sont de plus en plus rares et le climat déjà très aride l’est de plus en plus pour une raison mystérieuse. Autant que possible, j’essaie de satisfaire tout le monde en ville quand je reviens de voyage mais parfois le temps me manque et rapidement c’est l’aventure qui me manque. Même si je suis bon cavalier, je préfère faire le tout à pied (ce qui parait suicidaire pour certain), l’ordre l’accepte lorsque je dois livrer un message ou juger une cause de moindre d’importance. Je les soupçonne même parfois de m’envoyer livrer un message ne disant que des banalités lorsque cela fait longtemps que je n’ai pas quitter la ville et pour me faire plaisir et pour satisfaire la curiosité des hauts dirigeants en constante quête d’information de tout sorte.

Je reste toujours très humble jet ne me considère pas parmi les plus grands orateurs. Je n’embellie pas les faits avec de longs mots rechercher ni de gestuel ou d’instrument de musique, seul les bardes dignes de se nom on se pouvoir. Par contre je sais expliquer simplement et avec sagesse, j’aime bien essayer de me mettre dans la peau de ceux que j’interpelle et de trouver pourquoi ont-ils dit ou fait tel chose. Je présente toujours les deux côtés de la médaille et offres également de bon conseil à tous ceux qui le demandent.

J’ai réussi à travers les années à me ramasser un kit d’aventurier et je crois que si un groupe d’aventurier respectable me proposait de partir avec eux je n’hésiterais pas à les suivre. En fait plusieurs groupes m’ont déjà fait des propositions mais malgré toute leur motivation, il n’avait pas la patience nécessaire pour mener à bien la mission ultime. Je n’ai rien contre ceux qui veulent faire le bien mais foncer tête baisser à l’assaut de groupes qui sont plus puissant et beaucoup plus nombreux sans avoir élaborer de tactique au préalable, j’appelle ça du suicide. Je suis prêt à donner ma vie pour la cause mais tout ces aventurier qui pensent être les élus n’ont pas une once de sagesse. Il faudrait un groupe au talent multiple et varié avec des valeurs et des buts semblable au mien, bref plus qu’un ou deux individus armer d’une masse ou d’une fourche serait nécessaire afin que j’accepte de les suivre.

Belian

Les Échos du Désert Antoineql MAN